À propos des Fourches caudines

Les Fourches caudines est un roman dystopique, prévu pour faire trois tomes, sur lequel je travaille en dilettante depuis maintenant deux ans… Jusqu’ici, je n’ai jamais rien écrit d’aussi long et complexe, et l’idée m’est donc venue de faire un blog pour me pousser à une démarche plus immersive.

D’autres raisons m’ont également poussée à faire ce choix. Ainsi, Les Fourches caudines est ce que j’ai écrit de plus engagé. C’est une histoire actuelle qui ne peut se permettre de se dérouler strictement entre les quatre murs de mon bureau. Les Fourches caudines raconte une histoire de compassion, de recherche d’harmonie, et l’idée de ce blog m’a soudain parue naturelle : en effet, quoi de mieux que de faire du récit lui-même une plateforme de partage ?

Alors tout cela c’est bien mignon, mais de quoi ça cause ?

Dans l’Etat fermé d’Edistyä, la basse-population dort sous le balai des microbots, pendant qu’à Leiko, la capitale, les grands dirigeants vivent sous une bulle de nanomachines infracturable. Nous sommes dans les années 2140, et chaque personnage tente de prendre le contrôle de sa vie. Guillaux, enseignant, se complait dans le fantasme d’un établissement scolaire idéal ; Héliä, jeune fille de seize ans, cherche à fuir les manipulations parentales ; Lysandre, lui, a le souci de la loyauté. Ailleurs dans l’Etat, les artistes persécutés tentent de sauver la création. Josef, quant à lui, est prêtre du culte d’Oniria, religion du rêve qui semble vivre ses derniers instants.

A quel point les désirs personnels peuvent-ils être compatibles avec ceux d’une communauté ? D’un Etat ? D’un espoir ? Suivez ces personnages dans leurs tentatives de répondre à ces questions.

Les Fourches caudines est donc à la fois un récit de suspens et de science-fiction, avec une part belle faite au développement des personnages et à l’approche philosophique de leurs déambulations. La structure narrative peut paraître exigeante, en ce que l’on suit plusieurs personnages dans des conflits complexes et des approches pas toujours linéaires.

Vous trouverez dans ce blog plusieurs catégories :

  • « Les Fourches caudines » contiendra la fiction en elle-même. Un « épisode » sera publié chaque dimanche.
  • « Edistyä » comportera tout ce qui concerne les personnages, lieux et communautés. Des fiches et résumés pour mieux cerner l’univers décrit et ne pas perdre le fil d’une semaine à l’autre ! Cela permettra, je l’espère, à tout type de lecteur de suivre la fiction.
  • « L’Atelier » est l’espace écriture du blog, dans lequel je soulèverai différentes problématiques autour de l’écriture en général.
  • « Sous influence » contiendra des articles sur mes principales sources d’inspiration, aussi bien artistiques que scientifiques.
  • Le « journal », enfin, contiendra mes problématiques autour de l’écriture de ce roman en particulier.
  • N’hésitez pas à consulter le traceur GPS ou la rubrique « articles récents » pour ne rien manquer !

Les Fourches caudines n’est pas un récit achevé et ne prétend nullement l’être. Une grosse moitié du premier tome est encore en cours d’écriture. C’est une histoire qui s’alimentera de ce que vous avez à lui offrir. Que ce livre qui prétend au partage ne soit pas l’oeuvre d’une seule personne, car ça ne peut jamais être le cas de toute façon.

En vous souhaitant ce que j’espère être une bonne lecture,

Anaïs/Lil Esuria.

PS : Quelques détails supplémentaires sur la genèse de cette fiction et sur ma petite personne ici.