Créer un personnage

Le personnage est pour moi l’élément-clef d’un roman. C’est à travers lui que se joue l’identification du lecteur et donc, le plaisir de la lecture. Or, nous n’avons réellement accès (et encore) qu’à une seule psyché : la nôtre. Aussi empathique que l’on puisse être, il est difficile de créer un personnage qui soit totalement différent … Lire la suite Créer un personnage

Fahrenheit 451 et le monde des artistes

  Ce que j'aime écrire, c'est des histoires à propos du cerveau, en zigzaguant entre la psychologie et la neurologie. La science-fiction, ou du moins l’anticipation (Les Fourches se situent un peu entre les deux) est un genre que je n’aurais jamais pensé travailler. Déjà parce qu’en tant que lectrice, je n’en raffole pas. La … Lire la suite Fahrenheit 451 et le monde des artistes

À la Une

Les Fourches caudines – Episode 3

*** La chaleur était écrasante, et il semblait à Daniel que les hologrammes peuplant les rues ce jour-là rendaient l'air encore plus irrespirable. La nuit, c’était autre chose, ça vibrait comme de vieux fantômes ; mais le soleil brûlait haut et clair en cette fin d’après-midi ; les jours devenaient trop longs pour les observer … Lire la suite Les Fourches caudines – Episode 3

Sale temps pour l’éducation (billet d’humeur)

Lorsque les gens apprennent que l’on est prof, les remarques qui reviennent sont toujours les mêmes : « Ah mais t’es toujours en vacances, toi ! » Réponse mentale : « Ta gueule. » Réponse réelle (et polie) : « L’Education Nationale recrute, postule au concours ! » Réaction suivie de la 2e remarque : « Ah non, moi les élèves je ne pourrais pas, ils sont trop … Lire la suite Sale temps pour l’éducation (billet d’humeur)

Paul Eluard, « L’ombre aux soupirs »

« Parmi lesdits textes, sa mémoire choisit ce poème qu'il leur avait expliqué, où il était question d'un rêve se liquéfiant, de portes immobiles qu'on aurait voulu ouvrir sur la mer. Il se souvenait de l'incompréhension qu'il avait d'abord lue dans les yeux des élèves, puis de leurs visages qui s'étaient peu à peu décontractés … Lire la suite Paul Eluard, « L’ombre aux soupirs »

Les Fourches caudines – Episode 2

        A d'autres moments, Guillaux sortait du bâtiment, ouvert comme en ce jour férié. Il était simplement venu récupérer des affaires, travailler un peu, dans une odeur désormais mélange de transpiration tenace et de sueurs froides. Chez lui, il manquait de place et de matériel. Il s’était ainsi vissé à son bureau … Lire la suite Les Fourches caudines – Episode 2

L’incipit : comment démarrer ?

Si j’avais reçu un euro à chaque fois que j’avais entendu cette question sortir de la bouche d’un des nombreux élèves que je torture à coups de rédaction, je n’aurais plus besoin d’enseigner ! « Madaaaaaame, par quoi je commence ? » Par le débuuuuuuuuut ! Bah oui, certes ; mais ce n’est pas si simple. Le début d’un texte, également … Lire la suite L’incipit : comment démarrer ?

L’écriture manuscrite (billet d’humeur)

Ecrire à la main : un bénéfice ? L’incipit des Fourches caudines prend clairement la défense de l’écriture manuscrite (dit celle qui tapote son clavier…) Dans sa classe, Guillaux monte des séances où il interdit l’usage des lunettes de réalité augmentée et des tablettes, et propose aux élèves de redécouvrir l’écriture manuscrite, ce qui n’enchante … Lire la suite L’écriture manuscrite (billet d’humeur)