Les rituels d’écriture

On entend souvent parler des « rituels d’écriture », c’est-à-dire toutes ses petites manies auxquelles vous vous soumettez avant ou pendant l’écriture afin d’appeler toutes les Muses à votre rescousse. Endroits favoris, boissons incontournables, musique d’ambiance… Tous les moyens sont bons pour se mettre à l’aise avant l’effort !

Téléphone éteint, discipline sportive ou alimentaire, les écrivains célèbres ont également leur petite routine. Est-il besoin de reparler d’Amélie Nothomb et de ses quatre heures quotidiennes d’écriture commençant à quatre heures du matin après un demi-litre de thé imbuvable ? Pour certains, en effet, le rituel peut aussi être un horaire ou une longueur imposée. Stephen King, lui, se forcerait à écrire six pages par jour. Les plus chanceux ont le loisir d’y consacrer plusieurs heures quotidiennes fixes. Le rituel revenant le plus souvent à l’air d’être celui de l’écriture matinale. J’essaie en ce moment. C’est particulier (j’aime autant le matin que de recevoir une poignée de braises brûlantes dans l’œil gauche).

La palme du rituel le plus étrange revient à H.G Wells, l’auteur de L’Ile du Docteur Moreau, qui se promenait toujours avec deux stylos : un pour les mots courts, un autre pour les mots longs !

Pour ma part, j’ai plusieurs rituels. Concernant le lieu, j’aime être chez moi (j’ai le luxe énorme d’avoir un bureau fermé !). Il faut que tout y soit très propre avant que je commence (ça ne le sera plus du tout quand j’aurai terminé, et on aura l’impression qu’une équipe de rugbymen a séjourné quinze jours dans mes dix mètres carrés), y compris le clavier de mon ordinateur que j’utilise massivement. Je vérifie mon stock de denrées cancérigènes (le tabac, cette sale habitude) et alimentaires (comprendre « composés chimiques anormalement sucrés ou salés, ou les deux ») ; je fais bouillir quelques milliers de litres d’eau (toi-même, tu sais, amoureux/se du thé…). Selon ce que j’écris, je mets ou non de la musique.

J’ai également besoin d’une période de quelques jours pour me vider l’esprit, avant de commencer à écrire. En général, je regarde mes films et séries préférées (Buffyyyyy, pour toi Julie !), des documentaires, je fais un peu de guitare, j’écoute de la musique ou je geek… Le must restant le luxe que je peux m’offrir une fois de temps en temps : marcher au bord de l’océan Atlantique, sous les embruns d’une plage déserte de Noirmoutier, en hiver…. (Pardon, je m’égare)

Au bout de quarante-huit heures de cette solitude mollassonne (ah oui, j’aime encore moins les gens quand j’écris…), je suis fin prête ! Je ne lis jamais durant cette période, en revanche, par peur d’être trop imprégnée d’un autre style.

Je me rends compte que je suis légèrement monomaniaque, en fait…Ce ne sont plus des rituels, c’est un cahier des charges ! Et il peine encore à battre la procrastination…

Et vous, avez-vous des rituels d’écriture, ou faites-vous partie de ces gens bénis qui peuvent écrire n’importe où n’importe quand ? Dites-nous tout !

AM.

 

5 commentaires sur “Les rituels d’écriture

  1. « les embruns d’une plage déserte de Noirmoutier, en hiver…. » là, on m’a perdue :p (la mer, l’eau, tout ça)

    Mes rituels… En règle générale, je me mets à écrire aux alentours de 22h. C’est dingue mais avant, c’est comme si j’avais une autre vie et qu’à 22h, paf ! écriture et plus rien d’autre. Sinon, je n’ai pas de vrais rituels (deux stylos, du thé,… ça me dépasse) J’écris quand j’en ai envie, sur un support avec peu de distraction de préférence. J’adore écrire à la main en fait, en musique toujours. Je lance la playlist aléatoire de YouTube et c’est parti mon kiki !
    L’Océan Atlantique est très inspirant, c’est vrai. Tout le monde sait que l’eau, c’est la vie.
    J’ai toutefois un petit rituel à la fin d’une séance d’écriture : je fais mon petit bilan sur Facebook en partageant la musique qui défile à ce moment, toujours avec un état d’esprit le plus positif possible (bon, quand ça va pas, ça va pas, je ne peux pas faire de miracle). Le lendemain, ça me permet de repartir quand je sais où son mes petits soucis, mes petites erreurs, quand j’ai un truc qui m’a vraiment plu à décrire. Des petits trucs qui remettent en selle en fait 🙂
    C’est tout pour moi 😉

    Hiro t’encourage à fond dans ton projet ! Moi aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, l’eau c’est la vie, sauf quand il s’agit de la boire ! 😀 Aaaah, c’est donc aussi à ça que servent les petits bilans facebookiens ! C’est une bonne idée, je voulais faire ça pour le taf (où j’ai plus besoin de me concentrer sur ce qui va ; parce que l’écriture ça va toujours, même quand ça ne va pas ! 🙂 ) Merci pour vos encouragements, je vais en avoir besoin ! 🙂

      J'aime

  2. Si je peux grosso modo écrire n’importe où, j’ai néanmoins des préférences, of course, et cela tient avant tout du plaisir. Dans mon appart, je vais me mettre à mon bureau pour faire sérieux, entourée de mon éléphant en ivoire et de ma boussole. Je vais me faire un grand mug de thé également (TEA ADDICTS SAY HELLO), le Montagne de Jade de chez Mariage Frère pour être précise, parce qu’il m’a été offert un jour par une amie très chère afin qu’il accompagne « de belles heures d’écriture ».
    J’aime aussi faire brûler de l’encens ou du papier d’Arménie, et là oui, l’olfactif fait partie de quelque chose de ritualisé, pour se mettre dans un état particulier, très certainement. Niveau auditif, j’écris souvent en musique, mais je n’écoute qu’un seul et même morceau en boucle, souvent sur la durée du chapitre. Ça me permet de saturer une partie de mon attention « flottante » et de m’enfermer plus à l’intérieur de moi et de mon texte ; donc c’est très opératoire comme rituel. C’est pour ça qu’à ce moment-là, les autres ne me dérangent plus : ils n’existent même plus pour moi.

    J'aime

    1. C’est intéressant la question de l’olfactif (moi, j’avoue, je n’ai pas d’odorat lol) ! Je t’envie lorsque tu dis que les autres n’existent plus pour toi… Ça ne m’arrive qu’avec les élèves, les rares fois où j’écris en classe, quand ils font un devoir. Sinon je deviens un monstre, je bouffe tout le monde. ^^ Quant à Mariage Frères… ❤ ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s