Les lieux : 3.Cauquasia et Kayhal

Cauquasia et Kayhal sont deux lieux étroitement liés.

Le premier désigne l’endroit où vivait la communauté des Hérétiques, une branche dérivée de la religion onironaute, dans laquelle les fidèles adorent non plus le songe mais le cauchemar, et qui se réclame d’une tradition bien plus ancienne que celle d’Oniria. Elle se situe au centre-est de l’Etat d’Edistyä.

Nous découvrons Cauquasia à travers le personnage de Kaël, qui a quitté la communauté des Artistes, Satyä, en même temps que Daniel :  » Les frontières de Cauquasia n’avaient pas été si difficiles à passer. La première banlieue était certes assez flippante : gigantesques dortoirs délaissés, immeubles troués…Mais les choses devenaient plus enthousiasmantes lorsqu’on se rapprochait du centre : entrepôts de pavot mis à sac, gigantesques champs de matelas souillés. Quelques centres d’insomnie, aussi : les cauchemars avaient plus de chances de vous saisir lorsque vous n’aviez pas dormi depuis plusieurs jours. »

De manière assez basique, il s’agit d’un pan de l’Etat laissé à l’abandon et réinvesti par la communauté hérétique. Mais les pressions subies par cette communauté, les menaces sans cesse grandissantes de la milice, ont poussé les Hérétiques à fuir pour rejoindre une autre communauté, celle des Refouleurs, qui se nomment volontiers entre eux les Incubes, et qui vivent à Kayhal.

Kahyal est une ville installée en grande partie dans un ancien complexe olympique laissé à l’abandon, au sud-est de l’Etat. Baraquements, piscines, pistes de kayak, tout y est réinvesti. On la découvre via Kaël et Layla, qui sont d’abord marqués par les yeux qu’ils y trouvent partout dans les caniveaux et dont ils ne parviennent pas à s’expliquer la provenance. Le couple y vit dans une ancienne antenne vidéo surplombant une patinoire, désormais vide et squattée elle aussi.

Kahyal subit parfois, notamment durant la saison chaude, les assauts de touristes édistyens en mal de sensations fortes, qui viennent là apprécier une violence totalement débridée. La milice, en revanche, se tient loin des frontières. En effet, les Refouleurs sont connus pour leurs insomnies perpétuelles, qui engendrent des violences sans précédents.

Mais je ne vous ai pas tout dit sur Kayhal. Quelques surprises sont à venir…

Un commentaire sur “Les lieux : 3.Cauquasia et Kayhal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s